Le Faouët-56 Hôpital. Les travaux débutent en mai

Publié le par SPHAB/CGT (56-Guémené-sur-Scorff)

Le Faouët-56

Hôpital. Les travaux débutent en mai

Construit en 1970, l'hôpital local du Faouët permet d'accueillir aujourd'hui 180 pensionnaires, avec quinze lits de médecine gériatrique, 25 lits de soins suite gériatrique, 150 places en hébergement pour personnes âgées dépendantes et 30 en services de soins infirmiers. Mercredi 22 avril dernier, André Le Corre, maire du Faouët, a rencontré Christian Prime, le directeur de l'établissement, pour une réunion de chantier, précédant les travaux qui démarrent en mai.


Hôpital. Les travaux débutent en mai.
André Le Corre et Christian Prime, directeur de l'hôpital,ont fait une dernière

fois le tour du propriétaire avant le lancement des travaux début mai.

 

 

3,5millions d'euros de travaux

Le projet, préparé depuis quelque temps par la direction de l'établissement, a été validé par l'Agence régionale d'hospitalisation (ARH) qui finance en très grande partie les coûts. «Cet investissement important souligne l'intérêt que porte l'ARH à notre hôpital et à son projet au coeur de notre commune», soulignait André Le Corre. Un établissement qui avec ses 180 salariés est l'un des principaux pôles d'emplois de la commune. «Ces réalisations seront pérennes et ne seront pas remises en chantier lors de la réalisation ultérieure d'une extension nécessaire, notamment, pour supprimer les chambres à deux lits», expliquait Christian Prime. «Le projet d'établissement et le plan directeur détermineront les phases suivantes».


Un an et demi de travaux

Les opérations prévues concernent la mise en sécurité du bâtiment, l'amélioration des locaux d'hospitalisation et des conditions de prise en charge des patients, la création d'un secteur de soins palliatifs, et l'amélioration de l'accessibilité et de la sécurité alimentaire.


Une capacité réduite

Ces travaux seront réalisées en deux périodes, sur la partie est dans un premier temps, puis sur la partie ouest du bâtiment. Entre ces deux périodes, un mois devra être consacré à l'aménagement de l'aile achevée et au transfert des patients. Enfin, pendant les travaux, l'établissement fonctionnera avec une capacité réduite.

Une vitesse limitée

Pendant la durée des travaux, la vitesse sera réglementée et limitée à 30km/h aux abords de l'hôpital, rue de Saint-Fiacre et rue des Bergères. Par ailleurs, un parking provisoire pour le personnel sera aménagé rue des Bergères .

 

 

Source :article du 27 avril 2009 sur le telegramme.com

 

......................................................................................................................................................................................................................

 

Commenter cet article