Mardi 26 mai 2009 Nouvelle journée intersyndicale d’action

Publié le par SPHAB/CGT (56-Guémené-sur-Scorff)

Mardi 26 mai 2009

Nouvelle journée intersyndicale d'action

Après le succès de la manifestation du 1er mai, les organisations syndicales ont appelé à de nouvelles mobilisations ce mardi. L'occasion pour les syndicats de recentrer leurs revendications sur les enjeux nationaux (revalorisation du smic, fin des suppressions d'emplois de fonctionnaires...).

Bilan sur la Bretagne

Brest. Des militants de l'intersyndicale CFDT, CGT, CGC, Solidaires et FSU ont distribué des tracts ce mardi, à partir de 7 h. Notamment au port de commerce brestois et aux usagers de la gare. Cette distribution devait se poursuivre jusqu'à 9 h. Un rassemblement intersyndical et interprofessionnel est organisé ce midi devant la sous-préfecture.
                                                                                                                                                Pontivy. A l'appel de l'intersyndicale, environ 150 personnes ont défilé dans les rues ce matin. Le cortège est parti du palais des congrès à 10 h 30 pour rejoindre la chambre des métiers et de l'artisanat, puis la chambre d'industrie et de commerce. Pour Bruno Bothua, secrétaire départemental CGT " la journée d'aujourd'hui n'est qu'une étape en vue du 13 juin".


Vannes
. A l'appel des syndicats, près de 250 personnes, dont beaucoup de représentants du personnel et délégués syndicaux se sont rassemblés. Les manifestants ont bloqué le rond-point du Palais des Arts, puis se dirigeaient vers la préfecture.

Ce mardi après-midi, près de 90 facteurs se sont rassemblés devant la Poste de Vannes. Ils déplorent que leurs secteurs de tournées s'étendent et craignent des suppressions d'emplois.

150 salariés de la SBFM de Caudan sont venus en car jusqu'à Vannes et ont demandé qu'une délégation soit reçue par le préfet. Ayant trouvé portes closes, ils ont décidé de manifester dans les rues de Vannes avant de rejoindre la préfecture où la délégation devait être finalement reçue.

Saint-Brieuc
. Une quarantaine de lycéens de Rabelais mènent actuellement une action en ville. Ils filtrent les rond-points du centre-ville en distribuant des tracts contre la réforme voulue par le ministre Xavier Darcos. Vers 17h30, ils ont pris part au rassemblement prévu place de Robien. Environ 150 manifestants étaient présents.

Redon
. Le défilé vient de partir de la place de la République. Dans les rangs, à peine une centaine de manifestants. L'appel lancé par les organisations syndicales a été moins bien entendu que ces derniers mois. Les manifestants avaient demandé au sous-préfet d'intervenir publiquement au nom de l'État. Celui-ci a décliné l'invitation. Le cortège se rend actuellement à la Chambre de commerce et d'industrie, quai Surcouf, où une délégation doit être reçue. Une pétition réclamant, face à la crise, de nouvelles mesures au gouvernement y sera déposée ainsi qu'à la sous-préfecture.

Ploërmel
.
La manifestation prévue ce mardi matin a réuni près de 80 personnes. De la place de la mairie, ils se sont rendus au rond point de la MPAP (Manufacture de produits automobiles de Ploërmel) pour bloquer la circulation. Ils se sont dispersés vers midi.

Quimper
. Une soixantaine de manifestants se sont rassemblés, sur l'heure de midi, devant la préfecture. Beaucoup d'entre eux étaient venus armés d'un sandwich et ont déjeuné (rapidement) devant le bâtiment tandis qu'une délégation remettait une motion au représentant du préfet. Cette action entre dans le cadre de la journée interprofessionnelle et intersyndicale.

Rennes
. A l'appel de l'intersyndicale, environ 300 personnes se sont réunies, ce mardi midi, devant les grilles de la Préfecture. Des fonctionnaires de l'éducation nationale et de la santé, des salariés de PSA, de Thomson ou de la Barre-Thomas, des cheminots... Tous sont venus dénoncer de nouveau la politique du gouvernement, la suppression de postes ou défendre le service public. « La crise c'est eux, la solution c'est nous » , ont rappelé les syndicats. Une délégation a été reçue par le préfet, « pour faire remonter les doléances » et ensuite, les manifestants se sont rendus au siège de l'union patronale à Saint-Grégoire. Une mobilisation relativement faible.

Saint-Malo. Un bref rassemblement de quelques dizaines de personnes s'est tenu ce mardi en fin d'après midi devant la chambre de commerce et d'industrie.

Dinan. Pendant une heure, entre 17 h 30 et 18 h 30, une petite centaine de manifestants se sont réunis sur le parvis de l'hôtel de ville à l'appel de l'intersyndicale. Travailleurs, retraités et chômeurs ont témoigné de leurs difficultés devant l'assemblée des manifestants.

Nantes. Depuis 10h30 ce mardi, la CFTC 44 distribue des tickets de tram et de bus à l'arrêt Commerce. Il s'agit d'une action dans le cadre de la journée de grève inter-professionnelle. Ce matin, ils étaient une dizaine devant l'entreprise Rexel, où une cinquantaine de salariés de Loire-Atlantique sont concernés par un plan social.


Ils étaient près de 4000 à manifester dans les rues ce mardi après-midi. Une mobilisation bien moins forte que le 19 mars. Sur le parcours, les manifestants ont accrochés des banderoles sur les façades de la préfecture et du Medef 44.



Source :article  paru le mardi 26 mai 2009 sur http://www.ouest-france.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article