Quimper-29 Cummins Filtration. Propositions et nouvelle grève

Publié le par sphab/cgt & associés

Quimper-29

Cummins Filtration. Propositions et nouvelle grève

20 juin 2009 


Au lendemain de la réunion perturbée d'un nouveau comité d'entreprise extraordinaire, jeudi à Quimper (Le Télégramme d'hier), le directeur général France de Cummins a notamment assuré que de nouvelles propositions y avaient été faites dans le cadre des négociations sur le plan social qui prévoit la suppression de 85 postes dans l'usine quimpéroise.


Catégories de personnels


Parmi ces propositions, Jean-René Mouttet cite des exemples d'indemnités de départ (indemnité de licenciement+indemnité complémentaire cumulée) consenties à différentes catégories de personnel. «Pour un employé des ateliers, le minimum est de 9,5 mois nets et le maximum de 30,9 mois en fonction de l'âge et de l'ancienneté; pour un salarié non-cadre de bureau, le minimum est de 8,1mois et le maximum de 25,4mois; pour un salarié cadre, le minimum est de 7,4mois et le maximum de 24,5 mois», illustre le dirigeant. «Ces chiffres comprennent une prime pour les seniors âgés de plus de 50 ans», complète-t-il. Le directeur général de Cummins France indique, en effet, toujours tabler sur un plan social qui se traduirait par «la suppression de 85postes, 27 reclassements sur le site de Quimper et 21 reclassements hors site». «Nous souhaitons limiter le nombre de licenciements contraints en proposant un programme de départs volontaires. Le volontariat n'est pas encore lancé officiellement, néanmoins une vingtaine d'employés se sont manifestés et pourraient être intéressés par un départ dans ce cadre», indique Jean-René Mouttet. De son côté, la CGT, qui demeure insatisfaite des propositions même si elle reconnaît de «trop courtes avancées», a indiqué hier avoir lancé un nouveau mot d'ordre de grève pour la semaine prochaine. Il porte cette fois «sur les conditions de travail dégradées». Les salariés des équipes de nuit, matin et jour sont invités à débrayer un jour de la semaine. La CGT revendique pour les salariés une prime de polyvalence et de flexibilité de 2.000 € pour compenser la dégradation des conditions de travail.



Quimper-29

Cummins. 40 salariés s'invitent au comité d'entreprise [Video-link]

19 juin 2009


À l'appel de la CGT, une quarantaine de salariés de Cummins se sont invités, à 10h, au comité d'entreprise extraordinaire qui se tenait depuis 9h au Forum à Créac'h-Gwen.

Curieuse ambiance. Par petits groupes, à partir de 9h, des salariés de Cummins Filtration se sont rassemblés tranquillement sur le parking face au Forum à Créac'h-Gwen. Le plan social en cours de négociation porte sur la suppression de 85 postes, dont 58 licenciements, sur un effectif de 484 personnes.


La puissance Cummins


Au premier étage, il est entré dans la salle où se tenait le comité d'entreprise extraordinaire réuni pour discuter des termes du plan de sauvegarde de l'emploi. Interpellant le directeur, Jean-René Mouttet, un jeune salarié de 28 ans, Florian, chez Cummins depuis neuf ans, a exprimé le ressenti des employés présents: «Nous sommes ici pour vous prouver que les salariés sont capables de déchaîner leur puissance Cummins!» faisant ainsi référence à un slogan usité par le groupe.


Des propositions jugées «indécentes»


«La société, a poursuivi le jeune homme, se vante d'être l'un des meilleurs employeurs au monde et pourtant vous nous licenciez!». Il a aussi insisté sur les propositions jugées «indécentes» sur le montant des indemnités. Un exemple? 11.000 EUR pour dix ans d'ancienneté. «Je ne suis pas sûr que d'autres entreprises proposent moins alors que le groupe a fait un important chiffre d'affaires en2008. Tous les postes sont menacés. Le reclassement? Certains salariés seront rétrogradés», déclarait plus tard Florian, après la rapide intrusion au comité d'entreprise. Celle-ci n'a duré que quelques minutes et s'est achevée sous les sifflets.

La CGT quitte le CE


Les trois élus de la CGT ont rejoint à cet instant le groupe sur le parking, laissant les deux élus CFE-CGC et l'élu CFDT poursuivre les discussions au comité d'entreprise. Fanck Couton a indiqué que le directeur avait posé comme ultimatum la date du 30juin. «Si rien n'évolue d'ici là, on reviendra aux propositions du premier plan. Rien, déplore-t-il, n'a avancé. Ni sur le montant des indemnités, ni sur la reconnaissance du travail effectué pour ceux qui resteront. Il n'y a rien». Offusqué par les propos du directeur, un salarié lâche: «Il nous a traités de fainéants!», tandis que Franck Couton reprend: «Depuis le départ des intérimaires, les conditions de travail se sont dégradées. Depuis quatre mois, les gens n'en peuvent plus. Le taux d'absentéisme n'a jamais été aussi élevé. Si les mesures n'y sont pas, le travail ne repartira pas dans cette société». Il a proposé aux salariés de réfléchir aux futures actions à envisager pour la défense des emplois. Une réunion des délégués du personnel avait lieu l'après-midi. «Nous allons représenter nos27 questions en sachant pertinemment que nous n'aurons aucune réponse». À 10h30, tous les salariés avaient quitté les lieux.


Cathy Tymen

 

Quimper-29

Cummins Filtration. Ce matin nouveau comité d'entreprise

18 juin 2009

 

La direction et les représentants du personnel de Cummins Filtration se retrouvent ce matin pour une réunion extraordinaire du comité d'entreprise.


CFE-CGC et CFDT: propositions communes


«Une version II du texte du plan de sauvegarde de l'emploi sera discutée», ont annoncé, hier, la CFE-CGC et la CFDT dans un communiqué commun. «Le sujet des indemnités de licenciement n'a pas évolué dans le texte de la direction. Le personnel a clairement exprimé par sondage, qu'il trouvait cette proposition insuffisante», précisent-ils. Les deux syndicats indiquent avoir fait, le 12juin «une proposition commune d'indemnités de licenciement».


Direction: «Pas de réponse...»


«À cette date, la direction, qui avait déclaré que ce niveau était envisageable, n'a toujours pas fait de réponse». «On ne peut que s'interroger sur cette attitude, quand la situation économique s'aggrave», ajoutent-ils. Ils espèrent «que la direction ne sacrifiera pas la paix sociale et la pérennité du site à une volonté de gagner coûte que coûte». CFDT et CFE-CGC disent aborder cette réunion avec «une volonté de dialogue».

 

 

Quimper-29

Cummins Filtration. Le nouveau comité d'entreprise installé

16 juin 2009


Début juin, les salariés de Cummins Filtration, à Quimper, étaient appelés à renouveler le comité d'entreprise et les délégués du personnel. L'élection intervenait en pleine période de négociation du plan social prévoyant 85 suppressions de postes sur 483, après deux semaines de blocage du site et une médiation ordonnée par le tribunal.

La CGT majoritaire au CE


Avec trois sièges, contre cinq auparavant, la CGT conserve la majorité au comité d'entreprise, qui voit un renforcement de la CFE-CGC, deux sièges au lieu d'un, et le retour de la CFDT avec un siège. La CGT a obtenu cinq postes de délégués du personnel, la CFE-CGC, deux, et la CFDT, un. Hier, Franck Couton (CGT) a été réélu secrétaire du comité d'entreprise lors de la réunion d'installation. Il a obtenu, au premier tour, trois voix pour et trois abstentions, a précisé le syndicat. La CGT occupe aussi le poste de trésorier en la personne de Paul Roignant. Les postes de secrétaire adjoint, trésorier adjoint et représentant au forum européen reviennent à la CFE-CGC. La CGT organisait, hier soir, une assemblée générale des personnels dans les locaux de l'Union locale.

 

 

Articles publiés les mardi 16, jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 juin 2009 sur le site : http://www.letelegramme.com


Commenter cet article