Bretagne Alcatel-Lucent. 201 emplois en moins à Lannion

Publié le par sphab/cgt & associés

Bretagne

Alcatel-Lucent. 

201 emplois en moins à Lannion

Alcatel-Lucent avait annoncé la mise en place d'un plan social engageant la suppression d'un millier de postes en France. L'Ouest est particulièrement concerné : Lannion perd 201 emplois.


Lannion est durement touchée par le plan de 1.000 suppressions d'emplois en France (850 suppressions, au moins 150 externalisations) annoncé par Alcatel-Lucent. La mauvaise nouvelle est tombée peu après 10 h. Entre les 49 suppressions de postes et les 99 externalisations confirmées, le site lannionnais perd 148 emplois. Auxquels il faut ajouter la suppression des 53 postes de la branche production de la filiale RFS (radio frequency system). Lanniojn perd donc 201 emplois.


Des centaines de salariés mobilisés


"C'est plus qu'on ne l'aurait cru. les externalisations ne visent pas seulement les produits historiques de la téléphonie fixe, mais sont étendues aux 51 personnes qui travaillent sur NGN mobile, produit axé vers le futur", déploraient à chaud les syndicats. Jusqu'à midi, l'accès au site était entièrement bloqué. Les salariés, plusieurs centaines en dépit des congés, ont installé leur campement avec chapiteau, café et gâteaux. Mais le coeur n'y était pas. Lannion attendait l'issue du CCE de RFS, filiale d'Alcatel-Lucent, qui s'est tenu cet après-midi. Bilan négatif : comme le craignaient les syndicats, RFS supprime 53 postes. Soit la totalité de la branche production de la filiale qui n'emploie plus qu'une trentaine de salariés en recherche et développement.

 

 111 postes en moins en Loire-Atlantique


Quel tribut paient les autres sites français ? 241 postes doivent être supprimés à Vélizy (Yvelines), 129 à Villarceaux, 49 à Ormes (Loiret), 49 à Lannion (Côtes d'Armor), 60 à Orvault (Loire-Atlantique) et 200 à Eu, d'après les informations qu'ont reçues les syndicats d'Alcatel-Lucent France (ALF, principale filiale). En outre, 51 postes à Orvault doivent être transférés vers des entreprises partenaires, ce que la direction nomme "co-sourcing" et les syndicats "externalisation".


Un poste de la filiale Alcatel-Lucent Enterprise a également été supprimé à Brest. 

 

 

Article publié le jeudi 23 juillet 2009 sur le site  http://www.letelegramme.com

 

Commenter cet article