Vannes-56 «Mon film est un appel à l'engagement»

Publié le par sphab/cgt & associés

Vannes-56

«Mon film est un appel à l'engagement»



Le cinéaste Robert Guédiguian présentait son film, « L'armée du crime », en avant-première hier soir à la Garenne.


Les films de guerre se font rares. Pourquoi avoir mis en scène la Résistance des Francs-tireurs partisans de la main-d'oeuvre émigrée (FTP-MOI), le groupe de l'Arménien Missak Manouchian en l'occurrence ?


En ce moment, cette partie de l'histoire est méconnue. Elle n'est plus célébrée. Ça n'a pas toujours été le cas. Je me suis dit que ça n'était pas mal de redonner vie à cette histoire avec la disparition des grands mouvements ouvriers, des syndicats, porteurs d'un idéal que ces gens-là ont incarné, jusqu'au sacrifice. Il y a des moments dans l'histoire où on a envie de voir les hommes entrer en résistance.

J'avais lu la lettre de Missak Manouchian à sa femme avant qu'il soit fusillé. C'est une des plus belles lettres au monde, cet homme qui dit « je meurs sans haine pour le peuple allemand ».


Vos combattants sont-ils des héros alors qu'ils s'interrogent sur leur propre violence ?


Ce sont des héros comme vous et moi. Je les admire. Ils font le choix du courage et de l'héroïsme contre la passivité, la lâcheté, la trahison. C'est leur sens moral qui m'intéresse. Au fond, ce film, c'est un appel à l'engagement. Nous pouvons tous nous indigner à un moment ou à un autre de notre histoire. Je n'ai pas fait ce film pour me demander ce qu'on aurait fait à leur place, plutôt ce qu'ils feraient à la nôtre, aujourd'hui.


Cela vous chagrine qu'on rende moins hommage aux vingt-deux fusillés du groupe Manouchian qu'aux fusillés de Chateaubriand par exemple ?


En tout cas, je suis pour que cette histoire soit enseignée. Les FTP-MOI ont été parmi les premiers résistants parisiens, les plus engagés et des plus redoutables. Ils ont donné leur vie pour un pays qui n'était pas toujours le leur au nom d'un idéal supérieur, celui des droits de l'homme. Il y a encore des gens qui pensent que la France est le pays des droits de l'homme. J'espère qu'on verra ce film dans les écoles. On y travaille en tout cas.


Recueilli par Denis RIOU

 

 

Entretien publié le mercredi 2 septembre 2009 sur le site ouest-france.fr

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_--Mon-film-est-un-appel-a-l-engagement-_56260-avd-20090902-56680252_actuLocale.Htm

 

 

lien n°1- la bande-annonce du film

 

lien n°2-Léo Ferré chante Aragon-l'Affiche Rouge

 

Publié dans Mémoire- Histoire

Commenter cet article