Votation. Forte mobilisation pour La Poste en Morbihan

Publié le par sphab/cgt & associés

Votation. Forte mobilisation pour La Poste en Morbihan

Rarement consultation populaire aura connu un tel succès. Hier, le comité contre le changement de statut de La Poste comptait 27.000votants dans le Morbihan.

 

 


«Plus que les 98% de «Non à la privatisation de La Poste», c'est la participation - 27.000votants recensés lundi à 14h - qui est pour nous un motif de satisfaction», explique, Joël Bouglouan (FSU), au nom du comité départemental contre la privatisation de La Poste. Les membres du comité jubilent. «Il y a trois semaines, quand on s'est réuni à Guémené, on n'aurait jamais imaginé que les gens se seraient autant déplacés pour montrer leur attachement au service public postal». «Et pourtant, remarquent les syndicalistes, militants politiques et élus du comité départemental, dans certaines communes, comme Vannes, les municipalités n'ont pas voulu organiser la votation. Certaines ont quand même cédé sous la pression des citoyens. Dans quelques postes aussi, la hiérarchie a fait pression pour que la consultation n'ait pas lieu dans les locaux professionnels. À Vannes, le directeur de l'IUFM a, lui aussi refusé, alors que plusieurs lycées et collèges l'ont accepté».

Une audience chez le préfet


Pour Joël Bouglouan, «une mobilisation populaire d'une telle ampleur n'a pas eu lieu depuis la campagne pour le Traité européen et depuis 1994, lors de la préparation de la manifestation pour la défense de l'école publique». Au cours de la semaine dernière, les habitants de 101 communes (sur les 265 que compte le Morbihan) ont pu voter. «C'est surtout l'est du département qui n'y a pas participé». Christian Derrien, le maire de Langonnet et membre du comité de défense du service public en Centre-Bretagne, remarque: «On a autant voté dans les zones urbaines que dans les communes rurales. Et cette fois, la consultation a dépassé le clivage gauche/droite. On le voit bien dans les petites communes. On connaît les gens...» La prochaine étape, pour le comité départemental, consistera à demander une audience au préfet, vendredi, afin de lui déposer la liste d'émargement et les PV de la consultation. «Si le gouvernement n'entend pas notre message, de nouvelles initiatives seront prises».

 

Article publié le mardi 6 octobre sur le letelegramme.com

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/votation-forte-mobilisation-pour-la-poste-en-morbihan-06-10-2009-595366.php#

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article