Belle-ile-en-mer (56)-Retraites-240 manifestants dans les rues

Publié le par sphab/cgt & associés

Belle-ile-en-mer (56)

 

Retraites. 240 manifestants dans les rues

 

Ce mardi matin à 10h30, le vent très froid, compensé par un beau soleil, n'avait pas empêché plus de 240 manifestants bellilois de se retrouver encore une fois à l'embarcadère du Palais...

 

101012-BELLE-ILE.jpg

Sifflets, chansons, biniou, bruits de casseroles, crécelles, cornes de brume et bonne humeur étaient au rendez-vous, à l'appel des syndicats, pour protester contre le projet de retraite.

Cynisme

Jean-Bernard Guézou, de l'Union locale CGT de Belle-Ile, a rappelé l'austérité entreprise par le gouvernement sur le prochain budget, la disparition des services publics, les destructions d'emplois. Sur le projet de retraite: l'impact vers les seniors sans emploi et les femmes. «En pariant sur une hausse du taux d'activité des femmes dans les années à venir pour résorber les écarts de durée de cotisations, ça ne manque pas de cynisme», commentait une insulaire senior au chômage. «Quant aux jeunes, l'avenir est aussi sombre», appuyait un retraité bellilois, évoquant les difficultés de son petit-fils à trouver un premier contrat.

Des actions à venir à Océane

Pour Claude Huchet, délégué syndical CFDT Océane, le ton est également motivé. «À la compagnie Océane, la saison est terminée. Donc les attaques de la direction contre les salariés sur les acquis et les conditions de travail reprennent. Mais c'est maintenant la saison syndicale qui démarre. Des actions sont en cours. Elles devraient se développer très prochainement», précisait le syndicaliste.

Un carton à la mer

Avant de se disperser vers 11h45, le cortège s'est retrouvé sur le port. Sous les applaudissements, syndicalistes CGT et CFDT ont symboliquement mis le projet de réforme dans un carton qu'ils ont jeté à l'eau. «Que les vents et courants ramènent notre message à l'Élysée», commentaient les participants qui concluaient. «Prochain rendez-vous samedi prochain, même lieu, même heure». À noter que plusieurs services administratifs ont été perturbés et la mairie du Palais fermée.

 

 

 

 


source: letelegramme.com


 


Commenter cet article