Cérémonie d'ouverture du 16ème Congrès de la FSM-La Classe ouvrière de Grèce souhaite la bienvenue au Congrès

Publié le par sphab/cgt & associés

Cérémonie d'ouverture

du 16ème Congrès de la FSM

La Classe ouvrière de Grèce souhaite la bienvenue au Congrès.

 

 

110407-CONGRES-FSM.JPG

 

Les employés de tous les entreprises de la capitale grecque, avec des drapeaux de la solidarité internationale, avec ardeur et beaucoup de slogans de lutte ont fait un accueil chaleureux aux représentants syndicaux qui sont arrivé après un voyage parfois de  milliers de kilomètres à Athènes pour assister à la 16ème Congrès Syndical International.

 

Pendant la présentation de la délégation, des applaudissements et des slogans internationalistes qui ne s arrêtaient pas, avec un pouls et la tension qui a secoué les employés de la scène la Grèce a salué un à un les représentants de la classe ouvrière internationale.


La cérémonie d’ouverture a été une célébration digne des six décennies d existence de la FSM. Cette histoire a raconté dans la vidéo consacrée au 65 années de la FSM et de sa contribution à l’histoire du mouvement syndical de classe ouvrière. La FSM a toujours été présente à coté du mouvement ouvrier dans la lutte contre l’exploitation de l’impérialisme , le colonialisme, l’apartheid.

 

110407-CONGRES-FSM-3.JPG

 

Au nom du Secrétariat exécutif du PAME en charge de l’organisation de la conférence, George Perros a envoyé un message d’accueil au 16eme Congrès Syndical International: th“Nous nous félicitons de voir à travers chacun des participants le visage des millions de travailleurs et d' agents qui combattent dans les rangs de la fédération des syndicats à travers le monde dans l’intérêt de la classe ouvrière, qui luttent contre les monopoles et l’impérialisme et il a ajouté : « “Nous sommes tous conscients des circonstances dans lesquelles nous nous battons, mais conscients de notre responsabilité pour parvenir à une fin victorieuse. Nous sommes convaincus que notre réunion va nous doter d’une nouvelle force et d'une nouvelle capacité de résistancee .»


L’ouverture officielle du Sommet a été faite par le président de la fédération syndicale mondiale, qui a salué M.Gr.Nioti premier vice-président du Parlement, le commissaire du district M.G.Sgourou l’Attique, le M.G.Kamini, maire d’Athènes et M. B. Michaloliakos maire du Pirée.

 

George Maurikos, secrétaire général de la FSM a souligné dans son discours. “Nous somme arrivés au congrès syndical mondial à travers de grandes luttes au niveau sectoriel, local et régional, à travers un processus ouvert, à travers un débat démocratique au sein des syndicats, dans le lieu de travail  des secteurs clés. Nous avons organisé et évalué les initiatives centrales, les discussions, l’examen critique de notre travail, procédé à un échange de vues sur les questions d’actualité  auxquelles fait face la classe ouvrière mondiale.”


“Nous allons faire un congrès avec une orientation de classe, ouvert, démocratique; tous les travailleurs ainsi que, les hommes et les femmes activistes  d’autres secteurs que nous avons  bénévolement mobilisés vont arrêter les lignes de la lutte de classe contre le capital et l’impérialisme.”


110407-CONGRES-FSM-4.JPG

 

La participation est très grande, le nombre de délègués approche les 800 de 105 pays dans le monde, les milliers de pages - plus de 1850- de propositions envoyées au Congrès, mais aussi les milliers de travailleurs grecs, qui ont rempli le stade pour assister à la cérémonie d’ouverture sont une preuve de la force de la FSM . Il a été possible, d' agir avec la FSM, jour après jour, il a été possible d’approfondir avec la FSM et d' exprimer les intérêts des travailleurs.

 

 


source: frontsyndical-classe.org   (vendredi 8 avril 2011)


 


Commenter cet article