Delannoy : "La CGT accompagne le système"

Publié le par sphab/cgt & associés

INTERVIEW - OPPOSITION À BERNARD THIBAULT

Delannoy : "La CGT accompagne le système"

AFP

 delannoy Lepoint.fr

Jean-Pierre Delannoix s'oppose à l'orientation politique choisie par Bernard Thibault pour la CGT © VALMSG / MAXPPP

 

Animateur du collectif national Front de classe, créé par des militants CGT et FSU, Jean-Pierre Delannoy, un métallurgiste du Nord, a annoncé mardi devant les délégués du 49e congrès à Nantes sa "candidature individuelle" au poste de secrétaire général, face à Bernard Thibault.

Vous ne portez pas Bernard Thibault et la direction confédérale dans votre coeur. Pourquoi ?


C'est l'orientation qui est en cause. On a une confédération et notamment une direction sortante qui est sur une base de renoncement et d'accompagnement au système, contrairement à un discours un petit peu plus offensif de Bernard Thibault lundi, où il a cherché à se justifier. L'orientation, la stratégie de lutte, la restructuration interne de la CGT, voilà les trois raisons essentielles de notre désaccord. Le congrès étant une instance souveraine, ma candidature a toute sa légitimité. Il appartient au congrès d'en débattre.

Quelles devraient être les revendications de la CGT aujourd'hui, selon vous ?

Celles des salariés, et non pas celles définies au sommet par les directions confédérales. Au nom d'un consensus, on s'éloigne des revendications des salariés. Deux exemples très précis :

- les salaires. Le "salaire décent", les gars savent pas ce que ça veut dire, par contre ce qui monte très fort en ce moment, c'est 200 à 300 euros mensuels pour rattraper la perte de pouvoir d'achat ;

- l'arrêt total de tous les licenciements et suppressions d'emplois, dans le public comme dans le privé, et pas simplement s'opposer aux licenciements boursiers. Là-dessus, la confédération est totalement absente.

Comment interprétez-vous le vote sur le rapport d'activité, approuvé par 77,3 % des délégués ?

R : Alors que 90 % du congrès était formaté, on s'aperçoit aujourd'hui, si on tient compte des abstentions, qu'il y a plus de 30 % des congressistes qui ne partagent pas l'orientation de la confédération. On l'avait senti venir dans le débat de mardi matin, pour nous c'est un excellent résultat. Ca nous donne confiance. C'est un point d'appui important, et nous aurons des ambitions plus importantes au prochain congrès. Cela dit, cela ne signifie pas que ces 30 % sont d'accord avec la candidature Delannoy. Mais elle a permis aux langues de se délier au congrès. Il faut maintenant attendre de connaître le résultat du vote sur le document d'orientation, qui sera extrêmement important.

(Propos recueillis par Thierry MASURE)

 

Entretien Publié le 08/12/2009 à 19:52 Le Point.fr

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-12-08/interview-opposition-a-bernard-thibault-delannoy-la-cgt-accompagne-le-systeme/920/0/402873

Publié dans cgt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article