Des milliers de manifestants contre la politique de santé du gouvernement

Publié le par sphab/cgt & associés

Santé

Des milliers de manifestants contre la politique de santé du gouvernement

 

Des milliers de personnes ont participé ce samedi à des rassemblements contre la politique de santé du gouvernement. Ils étaient organisés dans plusieurs villes à l’appel d’un large mouvement d’associations d’usagers, de syndicats et de partis politiques.


Entre 2 000 et 5 000 manifestants à Paris


Les manifestants dénonçaient les réorganisations hospitalières, mais aussi les difficultés d’accès aux soins liées à la désertification médicale en milieu rural et dans les banlieues, ou encore la pratique des dépassements d’honoraires par les médecins libéraux.


À Paris, entre 2 000 (selon la police) et 5 000 personnes (selon les organisateurs) se sont rassemblées Place de la Bastille, où plusieurs prises de paroles ont eu lieu sur un podium aménagé pour l’occasion, dont celle d’André Grimaldi, professeur à la Pitié-Salpétrière.


Des élus sont venus apporter leur soutien, comme le président du conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon (PS).


À Lyon, un peu plus de 500 personnes (chiffre de la police) ont défilé dans le centre-ville. À La Seyne-sur-Mer (Var), un millier de personnes ont formé un H (pour hôpital), pour défendre la maternité de la commune, menacée de fermeture. À Bordeaux, la manifestation a réuni 400 personnes environ, avec, en tête de cortège, des handicapés en fauteuils roulants. On comptait encore 300 manifestants environ à Toulouse, 450 à Niort, environ 600 à Nantes et une centaine à Rennes.


Manifestation à Nantes




Manifestation à Rennes



 

 

Les rassemblements ont souvent eu lieu devant des bâtiments des Agences régionales de santé (ARS), qui chapeautent désormais à l’échelon régional tous les domaines du système de santé (hôpital, médecine de ville et accueil des personnes âgées et handicapées).


L’initiative, lancée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux, a reçu le soutien de dizaines d’associations d’usagers, de syndicats de salariés (dont la CGT et SUD) et de médecins hospitaliers, ainsi que de partis politiques de gauche.

 

 


source: ouest-france.fr (dimanche 3 avril 2011)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article