Euthanasie à Bayonne : la mobilisation grandit autour de Nicolas Bonnemaison

Publié le par sphab/cgt & associés

Euthanasie à Bayonne : la mobilisation grandit autour de Nicolas Bonnemaison

110814-BAYONNE.jpg

 

 

Hier après-midi (mardi 16 août 2011), plus de 200 personnes se sont réunies dans le hall du Centre hospitalier de Bayonne Côte basque.

Le représentant des personnels hospitaliers et de patients présents a lu un texte de soutien au Dr Nicolas Bonnemaison, mis en examen depuis jeudi dernier, dans une affaire d'euthanasie.

 

Le texte précise que les présents tiennent à "témoigner des très hautes qualités morales, humaines et professionnelles du Dr Nicolas Bonnemaison, médecin, collègue et ami énormément estimé au sein du centre hospitalier de Bayonne. En tant que médecins, soignants et patients, nous cotoyons Nicolas Bonnemaison dans notre exercice quotidien et apprécions l'homme et le médecin. Nous tenons à affirmer notre soutien au Dr Nicolas Bonnemaison, à ses proches et sa famille, dans cette épreuve difficile." Par ailleurs, la pétition lancée sur internet, en faveur du médecin, flirtait à 17 heures avec les 16 000 signatures. Elle était disponible lors de la manifestation à l'hôpital.

 


source: sudouest.fr (mardi 16 aout 2011-17 h 17)

Commenter cet article

Anonymes 21/08/2011 20:47


Aider quelqu'un à mourir dans la dignité alors que l'issue est inéluctable -que ce soit dans les minutes ou les jours à venir (pronostic vital « défavorable ») et sans espoir
d'amélioration- et, ainsi, épargner combien de souffrances à lui et à sa famille (s'il y en a) est-ce un crime ?
Arrêtons l'hypocrisie !
Alors que l'on ne cesse de parler d'économies de santé, que l'on « handicape » certains vivants (biens vivants) en dérembourssant leur traitement... n'est-on pas en droit de s'interroger
sur le cout de ce « maintient en vie », parfois « artificielle»... par ailleurs pour « quel bénéfice » pour les patient(e)s ?
Il est vrai que ces « morts-vivants » peuvent servir de « labo » pour tester -in vivo- des molécules... On a vu, là aussi, à quel prix (Médiator et combien d'autres) ?...