Guéret retrouvera sans doute sa radiothérapie

Publié le par sphab/cgt & associés

Guéret retrouvera sans doute sa radiothérapie

 

110718-elus-creuse-radiotherapie-gueret.jpg

 

Le service qu’avait fermé Roselyne Bachelot semble répondre aux conditions posées par l’agence régionale de santé du Limousin.


La fin du tunnel semble très proche. Après plusieurs mois d’angoisse et de colère provoquées par la décision de fermer la radiothérapie au centre hospitalier à Guéret (Creuse), la réunion du CTE (comité technique d’établissement) du jeudi 7 juillet a confirmé un peu plus encore la réouverture prochaine du service.


Le 23 juin dernier, l’ARS (agence régionale de la santé) du Limousin avait validé la réouverture du service au 1er septembre, sous réserve du recrutement de deux radiothérapeutes et de deux radiophysiciens, ainsi que sous garanties de qualité et de sécurité des soins. S’il y a quelques jours encore, la situation des recrutements restait « floue » selon Daniel Dexet, conseiller général communiste du canton de Guéret, tout semble aujourd’hui presque réglé.


Après une réunion du CTE tenue il y a une semaine, Jean-Claude Fabert, secrétaire CGT du centre hospitalier de Guéret, annonce « le recrutement de deux radiothérapeutes et d’un radiophysicien ». Pour ce qui est du second radiophysicien, « c’est quasiment fait », se réjouit-il.


Quant à la question de la qualité et de la sécurité des soins, il a été convenu que le mois de septembre serait dévolu aux contrôles et à la mise en fonctionnement des appareils. Ce qui nécessite « un très gros travail », selon le syndicaliste. La réouverture est donc actée pour début octobre et non pas au 1er septembre.


Parce que le combat fut long et dur, l’issue n’en est que plus réjouissante pour les Creusois et Daniel Dexet : « La validation de la réouverture de la radiothérapie à Guéret était extrêmement importante. Pour nous, c’est une véritable satisfaction. » Le conseiller général n’en oublie pas la solidarité affichée par tous : « C’est une victoire du bon sens générée par l’action de la population et des élus creusois », se félicite-t-il. La victoire de tous et pour tous est le véritable leitmotiv de ce dénouement. « C’est un exemple de solidarité et de rassemblement de la population, des associations, des politiques. On a tout de même assisté 
à une unité droite-gauche ! » claironne Jean-Claude Fabert. Pour rappel, en plus des nombreuses manifestations et des déplacements des élus vers la capitale, 55 000 Creusois avaient signé la pétition pour la réouverture, sur les 
125 000 habitants que compte le département.


3 ans de lutte et une victoire. En décembre 2009, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, annonçait la fermeture de la radiothérapie de Guéret pour le 30 juin 2010 sous prétexte d’un trop faible nombre de patients. Depuis,la Creuse n’a cessé de manifester sa colère et, en mars dernier, Xavier Bertrand, nouveau ministre de la Santé, envisageait la réouverture à la faveur d’une collaboration avec le CHU de Limoges.


Pierre Westelynck

 

 

 


source: humanité.fr (vendredi 15 juillet 2011)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article