Hôpital-90 minutes dans une journée de travail

Publié le par sphab/cgt & associés

Hôpital-

90 minutes dans une journée de travail

 

 

111110-Paule BOURRETSociologue et cadre de santé, Paule Bourret a réalisé une enquête sur le travail des cadres de santé à l’hôpital. Extrait.


10 h 55. La cadre de santé arrive en salle de soins pour se laver les mains. Bref échange sur le repas de service prévu dans quinze jours. Appel téléphonique de l’élève infirmière, elle est malade. La cadre lui demande si elle a prévenu l’école. Puis elle appelle le service voisin pour une mutation de malade (sans succès, le numéro est occupé). Une aide-soignante téléphone pour prévenir qu’elle est malade et arrêtée deux jours. Puis une infirmière signale que le système informatique ne fonctionne pas ; il faut téléphoner au service informatique pour réclamer un dépannage en urgence. Elle se déplace dans le service d’à côté qu’elle n’a pu joindre par téléphone pour connaître les mutations des malades ; elle les note sur un dossier. Elle revient. Dans le couloir, elle interpelle une infirmière sur l’état de la plaie d’un malade.


11 h 15. La cadre de santé va dans son bureau, ouvre son ordinateur et examine le planning du personnel. Il n’y a pas de problème pour cet après-midi mais, pour le lendemain, l’effectif est insuffisant. Elle rappelle le cadre supérieur qui ne voit d’autre solution que de modifier les horaires de l’aide-soignante arrivée ce matin et qui va devoir prendre un poste en continu à partir de demain.


11 h 35. Elle descend voir le chirurgien, deux étages plus bas. Elle lui présente pour signature les feuilles de stage de deux étudiants en médecine. Elle lui parle de la mutation d’une patiente qui ne s’est pas faite. La situation est réglée en une minute. À son retour, elle achète la carte téléphonique d’une malade qui ne reçoit pas de visites. Elle rencontre la diététicienne et l’informe qu’une malade ne mange pas. Un infirmier l’interrompt. Sa formation étant reportée, il faut revoir son planning. Un accompagnant de malade entre dans la salle de soins et se plaint sur un ton un peu excédé. Le malade n’a pas été servi en boisson. Elle le signale aux aides-soignantes à l’office. Elle regagne son bureau, appelle une aide-soignante et lui demande de changer d’horaire le lendemain, du fait de sa collègue malade.

 

 

source: humanite.fr (lundi 7 novembre 2011)

Commenter cet article