Infirmiers anesthésistes-toujours plus fort ! Il y aura maintenant un avant et un après 8 juin 2010

Publié le par sphab/cgt & associés

Infirmiers anesthésistes-toujours plus fort !

Il y aura maintenant

un avant et un après 8 juin 2010

 

 

Plus que jamais, les IADE et infirmiers spécialisés sont déterminés et engagés dans l'action face au mutisme entêté du Ministère! Malgré toutes les tentatives de désamorçage du mouvement de protestation orchestré par le Ministère, près de 5000 IADE et IBODE ont encore manifesté à Paris avec comme point de départ l'Arc de Triomphe!

 

 

La manifestation s'est ensuite rendue au Ministère de la Santé en passant par la Tour Riffel. Après qu'une délégation de 12 représentants iADF. et iBODF. ait été reçue par Mr Vayne et Mme Quillet (Mr Buhien chef de cabinet de Mme Bachelot n'a pas dénié se déplacer !). La manifestation a envahi les locaux du Ministère des Affaires Etrangères au Quai d'Orsay !

 

Le dialogue s'est alors engagé avec Messieurs Lellouche et Kouchner (quelques scènes surréalistes comme  la prise de parole de Kouchner dans la camionnette des organisations syndicales) pour exiger la libération des 4 collègues IADE arrêtés devant le Ministère pendant que la délégation était reçue ! Messieurs Lellouche et Kouchner sont directement intervenus auprès de Fillon pour demander d'organiser une entrevue à Matignon !

 


Moins d'un quart d' heure plus tard une délégation était reçue par les conseillers sociaux de Monsieur Fillon (Messieurs Aubry et Gruson), lesquels se sont engagés à faire pression auprès de Mme Bachelot pour que le rendez-vous du 14 juin soit une réelle négociation et non pas un échange de point de vue comme la rencontre du 3 juin et les précédentes aussi d'ailleurs !

 

La communication du Ministère de la Santé ne s'arrange pas, pire elle va continuer d'aggraver le climat au sein des professions mobilisées! Le soir même de la journée d'action, Mme Bachelot dénonçait les actes violents des manifestants devant le ministère! Si effectivement il y a eu quelques échauffourées avec les forces de l'ordre, elles sont essentiellement dues à la perte de contrôle des forces de J'ordre qui ont par ailleurs molesté des manifestants (plusieurs ont du être hospitalisés pour des sutures et autres traumatismes).

 

Par ailleurs. Mme Bachelot semble penser qu'il est plus opportun de participer à des plateaux TV sur la coupe du monde de foot (comme se sera le cas jeudi soir à l'émission «a vous de juger» sur France 2) que d'ouvrir un réel dialogue avec les personnels de santé et leurs représentants syndicaux. Plus que jamais il nous faut accentuer la pression sur le ministère de la santé et le gouvernement pour que nos revendications soient entendues.

 

Rendez-vous est donc pris le 14 juin pour juger des effets de l'intervention de Matignon sur le Ministère de la Santé !

 


Source : Ufmictcgt-santé & laryngo.com (9 juin 2010)

 


Commenter cet article