Le 10ème Congrès de la Fédération CGT Santé/Action sociale et la presse régionale

Publié le par sphab/cgt & associés

110613-Logo10CONGRES CGT SANTE-copie-1

 

Le 10ème Congrès de la Fédération CGT Santé & Action sociale vu par la presse régionale (LeProgrès.fr)

 

 

Bernard Thibault : « Le débat électoral reposera sur les questions de fond »

110613-CONGRES-LEPROGRES.fr.jpgSaint-Etienne. Le secrétaire général de la CGT était présent hier au Congrès fédéral santé

action sociale de son syndicat. L’occasion de balayer l’actualité avec lui

 

 

 

La Fédération Santé Action Sociale de la CGT se porte bien. En terme de nombre d’adhérents pour le moins. Elle revendique, alors que se déroule son 10 e Congrès national à Saint-Etienne, 70 000 adhérents (sur 2 millions de salariés concernés par la branche). Elle enregistre une progression de 14 %, par rapport au précédent congrès, il y a trois ans. Bernard Thibault s’en félicita avant se plier au jeu des questions-réponses.

>> Comment reconquérir l’unité syndicale, mise à mal depuis les débats sur les retraites ?

On aurait tort de raisonner qu’en terme d’échéances politiques. Il ne faut pas lâcher la pression. L’enjeu c’est la défense du service public. Nous allons prendre l’initiative d’une mobilisation sur ce thème à la rentrée prochaine. Je souhaite qu’elle soit unitaire, car on ne peut pas accepter la marchandisation, comme celui du secteur de la santé, que l’on veut nous conduire.

>>Vous évoquiez les échéances politiques. Comment les abordez-vous ?

Les salariés auraient tort de prendre une attitude attentiste dans cette période pré-électorale. Il faut tout au contraire exercer une pression pour que leurs intérêts, comme les salaires, soient pris en compte dans le débat. Un débat qui doit s’installer et reposer sur les questions de fond, et non pas sur de vagues discours politiques.

>> Les conditions de travail sont également au cœur de vos réflexions. Quelles vont être vos actions sur ce thème ?

Le 13 octobre prochain, nous organisons un colloque national sur la souffrance au travail.

Il existe un paradoxe dans ce pays : un taux de productivité la plus haute du monde qui se traduit par des conséquences lourdes pour les individus (conséquences physiques et psychologiques). Nous voulons aider les salariés pour qu’ils participent à l’organisation du travail.

>> Un mot sur la liberté syndicale. Comment réagissez-vous aux attaques que l’on peut voir ici où là ?

Il faut dénoncer la volonté faite de criminaliser l’action syndicale des salariés. C’est une remise en cause du droit de se syndiquer. Une ignominie qui n’est pas conforme au droit constitutionnel.

>>Quel est votre point de vue sur les aménagements du RSA proposés par l’UMP ?

Parler des précaires en terme de cancer de la société est indécent. Comme l’est de faire ces propositions alors que, dans le même temps, des mesures fiscales sont prises pour diminuer la pression sur les plus fortunés.


Recueilli par J. Perbey (publié 10/06/2011)


Congrès CGT Santé : « Poursuivre la mobilisation de l’automne dernier »

 

Mireille Carrot, quelles sont les problématiques qui seront abordées lors de ce congrès national qui a débuté lundi ?

110613-Mireille CARROTC’est bien évidemment toutes les conséquences de la politique actuelle comme la réforme des retraites qui a des conséquences sur l’ensemble des salariés. Et notamment dans la santé ou il y a une vraie pénibilité. Nous aborderons aussi les questions autour de l’emploi. Je vous rappelle qu’en 2009, 9 800 postes ont été supprimés dans la fonction publique hospitalière et plus de 10 000 en 2010.

>> Et dans la Loire ?

L’an dernier, il y a eu 130 postes de soignants qui ont été supprimés au CHU de Saint-Étienne alors qu’il y a eu une augmentation de 20 % de l’activité.

 

Aujourd’hui, ce sont 300 à 400 emplois non-soignants qui sont menacés au CHU et 60 à Roanne avec la fermeture d’un service.

>> Bernard Thibault participera au congrès ce jeudi…

Il parlera entre autre des territoires et du travail entre les fédérations et les différents secteurs professionnels. Ce que l’on attend aujourd’hui, c’est de se donner des perspectives de luttes communes interprofessionnelles pour poursuivre la très grosse mobilisation de l’automne dernier.

>> Cinq représentants de la CGT sont poursuivis par la justice à Roanne. C’est un dossier que vous allez évoquer durant ce congrès ?

Si les deux plaintes ont été retirées, il n’empêche que les cinq camarades seront jugées le 13 septembre à Roanne. Ils seront ici, jeudi, et monteront sur scène, aux côtés de Bernard Thibault.

Ce sera l’occasion pour nous, d’aborder le problème des attaques dont sont victimes les syndicalistes et les militants. Nous allons d’ailleurs lancer une grande mobilisation pour les soutenir le jour où ils seront jugés.

 

 

Recueilli par Philippe VACHER (8/06/2011)

 

 

 


source: leProgrès.fr ( 8 & 10  juin 2011)


 





 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article