Le Faouët (56)-230 manifestants dans les rues pour défendre leur hôpital local

Publié le par sphab/cgt & associés

Le Faouët (56)

 

230 manifestants dans les rues pour défendre leur hôpital local

 

 

110420-LT.com-MANIF-HL-LE-FAOUET.jpg

 

En début d'année, le conseil de surveillance de l'hôpital local s'était prononcé contre le projet de «direction commune» avec le centre hospitalier de Quimperlé, proposé aux représentants locaux.

 

Pour la section locale de la CFDT, le compte n'y est pas. «Suite à la réunion du 11avril, avec le maire, André Le Corre, le conseiller général et régional, Pierre Pouliquen et le député, Jacques Le Nay, accompagné du docteur Latourte et les représentants de l'Agence régionale de santé Bretagne (ARS) à Rennes, il en est ressorti que l'ARS n'avait pas enterré son projet de direction commune avec le centre hospitalier de Quimperlé.

 

Afin d'apaiser les esprits et de tenter de nous faire croire en leur bonne foi, ils ont promis de publier la vacance du poste de direction de l'hôpital du Faouët, au mois de juillet. À charge pour M.Morel, le directeur par intérim, de juger de la pertinence de celui-ci», souligne le communiqué du syndicat.

 

Rassemblement le mardi 19

 

Pour  prouver la détermination et l' opposition des personnels hospitaliers à cette direction commune, les employés, les familles et sympathisants de l'hôpital du Faouët ont été appelés à se mobiliser le  mardi 19 avril, de 13h30 à 15h30, devant le bâtiment de Ty A Lan.

 

L'appel à la mobilisation lancé par le personnel de l'hôpital et relayé par le conseil de surveillance et les élus a porté ses fruits car, pas moins de 230 personnes étaient réunies, le mardi 19 avril 2011 en début d'après-midi, devant l'hôpital local du Faouët.

 

La Section locale CFDT a pu dénoncé les dysfonctionnements de l'équipe de direction et les méthodes de harcèlement et d'intimidation exercées envers certains membres du personnel par celle-ci.

 

Après les allocutions faisant le point sur les soucis rencontrés, les manifestants, les élus des différentes communes du pays du roi Morvan en tête, se sont rendus sur la place des Halles. Le cortège a ainsi pu alerter la population et faire signer une pétition demandant à ce que l'Agence Régionale de la Santé (ARS) reconsidère sa décision de direction commune.

 

 


source: letelegramme.com ( samedi 16 et mercredi 20 avril 2011)


 


Commenter cet article