Lorient (56)-La CGT monte au créneau pour garder Cosmao

Publié le par sphab/cgt & associés

Lorient (56)

La CGT monte au créneau pour garder Cosmao

 

 

CGT-COSMAO.jpg

 

 

La salle est de plus en plus difficile à obtenir. Les délégués rappellent qu'elle a été construite en 1970 pour accueillir les réunions des organisations syndicales.


La polémique


Hier, à Lorient, l'assemblée générale départementale de la CGT a eu lieu dans une salle du foyer Courbet. « Et nous avons dû la louer ! » s'indigne le secrétaire général du syndicat, Bruno Bothua. Avec les autres délégués lorientais, il confirme qu'il est de plus en plus difficile d'obtenir l'usage de la grande salle Cosmao-Dumanoir pour les réunions et les meetings.


Première pierre en 1970


Et de faire une petite leçon d'histoire autour de ce site dont la première pierre a été posée en 1970. « Après la guerre, la ville de Lorient a décidé de construire une maison syndicale. D'abord pour nous, la CGT, première organisation à s'implanter. Puis pour les autres. Le bâtiment comprend des bureaux, mais il avait été prévu une grande salle pour les réunions. »


Selon les syndicalistes, tout a bien marché pendant une dizaine d'années. « Au début des années 1980, la ville a commencé à l'emprunter ponctuellement pour des concerts, des manifestations associatives. Ce que nous avons bien volontiers compris. » Mais, depuis quelques années, le calendrier des animations s'est emballé. A tel point, dénonce la CGT, que « nous devons déposer une demande pour avoir usage de cette salle ! » Ce qui la rend furieuse.


Où organiser le congrès en mai ?

 

Les 19 et 20 mai, la CGT organisera son grand congrès départemental. « Nous souhaitons le faire à Lorient, bien sûr, où sont rassemblées 58 % de nos forces syndicales. » Bruno Bothua s'y est pris à l'avance. « J'ai adressé un courrier, il y a plus d'un an, à la Ville de Lorient pour réserver à ces dates-là. « On nous a répondu qu'il n'était pas disponible. » C'est, en effet, la grande période des galas de danse...


Mais il est hors de question pour la CGT de louer une salle. Elle vise le palais des congrès et ce, gratuitement. Il est géré par la société d'économie mixte Segepex. Elle est présidée par Daniel Gilles, adjoint chargé des sports. Celui-ci indique : « On ne peut plus obtenir gratuitement le palais des congrès. Dans un souci de transparence, la municipalité a décidé que cela devait passer par une demande de subvention correspondant au montant du loyer. Elle est octroyée ou pas, par une commission présidée par le premier adjoint Yves Lenormand. »

Yves Lenormand admet : « La salle Cosmao-Dumanoir est de plus en plus sollicitée dans la mesure où toutes les associations lorientaises peuvent la réserver gratuitement une journée par an. » Il comprend la colère syndicale dans la mesure où « oui c'est vrai, depuis tout temps, cet espace leur était dédié en priorité. » Et il promet d'examiner de près, des possibilités de tenue, dans de bonnes conditions, du congrès au printemps prochain.

Françoise ROSSI.

 

 


source: ouestfrance.fr (vendredi 28 janvier 2011)

 

 

Commenter cet article