Loudéac Santé. Le devenir de l'hôpital et du 8e secteur sanitaire

Publié le par sphab/cgt & associés

Loudéac(22)

Santé. Le devenir de l'hôpital et du 8e secteur sanitaire

Jeudi soir, le devenir de la santé a été au coeur du conseil municipal; avec la motion pour le maintien du huitième secteur et la présentation des projets de l'hôpital, après l'ouverture du CHCB de Kério.

 

LOUDEAC-1-07-10.jpgStéphane Audran, directeur des travaux du CHCB; Rémi LeVaillant, responsable technique et Jean-Pierre Dupont, directeur (de gauche à droite), ont présenté pendant une heure,

les scénarios envisagés pour l'hôpital de Loudéac.

 

 

Après l'ouverture du logipôle, puis celle du centre hospitalier du Centre-Bretagne, à Noyal-Pontivy(56), en octobre 2011, de nombreux services vont quitter l'hôpital de Loudéac (médecine et diabétologie). Jean-Pierre Dupont, directeur du CHCB a présenté le projet de réorganisation du site aux élus, hier soir, lors du conseil municipal. En effet, près de la moitié des surfaces existantes des 21.600m² du bâti disponible sera libérée.


Consolider la filière gériatrique


Loudéac va consolider sa filière gériatrique. La maison de retraite (résidence des Quatre Couleurs) sera conservée, de même que la capacité d'accueil en service de soin et réadaptation (SSR) gériatrie (convalescence). Celle en hébergement pour personnes âgées dépendantes (résidence de la Rose des sables), sera augmentée et une unité de 40 lits dédiés à la maladie d'Alzheimer sera constituée. Par ailleurs, 20 lits de SSR réhabilitation respiratoire seront créés.


Trois scénarios possibles

 

Le site englobe, aussi, le bâtiment Lavergne. Le conseil général, qui le loue pour ses services de la Solidarité  départementale, l'achèterait pour y regrouper d'autres activités de soins. La restructuration concerne, également, l'antenne du CH de Plouguernével, le centre d'autodialyse (qui passerait de cinq à dix postes), et le centre de planification familial. Trois scénarios sont envisagés. La réhabilitation de l'ensemble (23, 74M€); la démolition des bâtiments qui seront reconstruits (29M€) et une solution mixte, plus plausible: une réhabilitation et une construction neuve. Notamment, pour les bâtiments les plus anciens (27M€). «Notre principal souci est le devenir dela R ose des sables, pour donner plus de confort aux pensionnaires", a souligné le directeur.


Un pôle de santé en centre-ville

 

«Ce projet, doit s'inscrire dans une opération d'urbanisme, d'autant plus que le site se trouve en centre-ville. Nous avons la possibilité d'y créer un véritable pôle de santé. La proximité de la Maison médicale permet d'envisager une structure de médecine, adossée aux lits de convalescence. De plus, les radiologues pourraient s'y installer, ce qui renforcerait ce pôle». Autre dossier sanitaire: le vote d'une motion pour le maintien du territoire de santé nº 8, rédigée en lien avec Pontivy. «Je pense qu'on pourra le conserver», a indiqué Jean-Pierre Dupont. Il a souhaité que le siège social du CHCB reste à Pontivy. Ce qui permettrait à Gérard Huet, maire, de conserver un siège au conseil d'administration.


Du rififi


Après son départ, la soirée devait s'animer. Le collectif citoyen ayant décidé de filmer les débats, les élus de la majorité s'y sont opposés. Le huis clos a été prononcé, avant une reprise de la séance 15 minutes plus tard.  

 


Source : letegramme.com (vendredi 2 juillet 2010)


Commenter cet article