Nantes (44)-Élections au CHU : la CGT majoritaire

Publié le par sphab/cgt & associés

Nantes (44)

Élections au CHU de Nantes

la CGT majoritaire

 

111022-OF.fr-CHU-CGT-MAJO.jpg

 

 

La participation au scrutin professionnel est en baisse : elle passe de 42 % en 2007, à 36 %.

La CGT est devenue la première organisation au CHU de Nantes, lors des élections professionnelles, qui ont eu lieu jeudi. Le syndicat a obtenu sept sièges au comité technique d'établissement (CTE), l'instance consultative qui associe les personnels à la gestion de l'hôpital. En 2007, lors des précédentes élections, la CGT avait décroché cinq sièges.


La CGT supplante la CFDT, qui passe de neuf à cinq sièges. Satisfaction chez FO qui porte son nombre d'élus de quatre à cinq. Et Sud passe de deux à un. Pas de siège pour la CFTC comme en 2007. À noter qu'en raison d'une évolution du cadre légal, le nombre de sièges au CTE est passé de vingt en 2007 à dix-huit cette année. Une élection sur fond de faible participation : à peine 36 % des 9 000 électeurs se sont exprimés, contre 42,6 % en 2007. Le scrutin concerne les personnels non médicaux.


« Nous avons obtenu récemment une importante victoire en justice concernant les suppressions de RTT consécutives à des arrêts-maladie, rappelle Marie-Béatrice Taunay, de la CGT. Mais notre première place est avant tout le résultat d'une action quotidienne. Nous accompagnons les agents, aussi bien sur le plan individuel que collectif : en 2009, nous nous sommes battus contre le plan de retour à l'équilibre financier. » La cégétiste déplore néanmoins que la participation ait été limitée.


La CFDT met, elle aussi, l'accent sur l'abstention : « Elle a desservi la CFDT, explique le cédétiste Emmanuel Renaud. Beaucoup de soignants de catégorie C, qui votaient davantage CFDT, ne se sont pas déplacés. Cela montre un épuisement et un ras-le-bol des personnels. Ils sont tellement surchargés de travail qu'ils ont l'impression que leur vote ne va rien changer. »


Jacques SAYAGH.

 

 


source: ouest-france.fr (samedi 22 octobre 2011)



Commenter cet article