Soins trop chers pour 30% des Français

Publié le par sphab/cgt & associés

Soins trop chers pour 30% des Français

Près d'un tiers des Français (29%) ont dû renoncer à se soigner ou reporter des soins faute de moyens ces derniers mois, contre 11% seulement il y a deux ans, révèle un sondage CSA pour Europ Assistance publié aujourd'hui.

A la question,"au cours de l’année écoulée, vous est-il arrivé de renoncer ou de reporter des soins médicaux pour vous ou un membre de votre foyer, en raison de difficultés financières ?", 23% répondaient oui à cette question en 2010.

Avec 29% de réponses positives en 2011, la France est mal placée par rapport à ses voisins européens et aux Etats-Unis. Seuls les Polonais sont plus nombreux (36%) à dire qu'ils ont dû renoncer à des soins. Ils sont 25% aux Etats-Unis, 19% en Italie, 15% en Allemagne, 10% en Autriche, 6% en Grande-Bretagne et 5% en Suède. Entre 2009 et 2011, la proportion a augmenté partout sauf en Grande-Bretagne ainsi qu'en Suède, en Allemagne et Autriche, où les chiffres sont à peu près stables.

Un Français sur deux trouve le système inégalitaire.

En France, parmi les personnes qui ont dû renoncer à des soins, 22% ont dû renoncer à des "soins dentaires et des lunettes", 12% à des "soins courants", 6% à "l'achat de médicaments", 5% des "soins lourds (opérations, examens ou traitements coûteux)". Selon la Commission des comptes de la santé, les Français ont dépensé chacun 2698 euros pour se soigner en 2010. Une étude de l'Afssaps parue mercredi montre par ailleurs qu'ils consomment 48 boîtes de médicaments par an, soit près d'une par semaine.

A la question, "Le système de santé actuel garantit-il l’égalité aux soins médicaux pour tous les citoyens? ", 51% des Français répondent "non", contre 76% des Polonais, 67% des Allemands, 61% des Tchèques et des Américains, 57% des Italiens, 50% des Autrichiens, 40% des Britanniques, 21% des Espagnols.

Sondage réalisé en mai et juin par téléphone auprès de 5.500 individus de 18 ans et plus dans dix pays, représentatifs de la population (méthode des quotas).

 

source; lefigaro.fr ( 4/10/2011)

Commenter cet article