Un impôt sur notre santé c'est non !

Publié le par sphab/cgt & associés

Un impôt sur notre santé

c'est non !

 

 

marise-sg.jpg

 

 

 

par Maryse DANTIN

Secrétaire générale du Syndicat CGT de l'Hôpital Cochin (AP-HP)

 

 

 

Une mutuelle n’est pas un signe extérieur de richesse ! le gouvernement doit retirer la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables. Ce nouvel impôt injuste dégrade l’accès aux soins et la protection sociale des Français.

 

Non à la dégradation de l’accès aux soins !

Le gouvernement a décidé de doubler la taxe sur les contrats santé solidaires et responsables ! Les mutuelles sont des organismes à but non lucratif. Tout l’argent des cotisations de leurs adhérents est consacré à l’organisation de leur protection sociale. Elles ne versent pas de dividendes à des actionnaires.

Taxer les mutuelles, c’est taxer 38 millions de Français, c’est créer un nouvel impôt sur la santé.

C’est dangereux : de plus en plus de nos concitoyens renoncent aux soins pour des raisons financières. Ce nouvel impôt a pour effet implacable de dégrader ou d’empêcher l’accès aux soins.


C’est injuste : alors que le taux de remboursement par la Sécurité sociale des soins de ville (médecine générale, optique, dentaire...) est descendu à 55%, avoir une mutuelle est aujourd’hui essentiel pour chaque foyer.

Une mutuelle n’est ni un privilège, ni un signe extérieur de richesse.

Pour signer la pétition, cliquer ici

 

 

D'autres articles sur le même sujet:

 

>La Mutuelle familiale condamne une mesure « injuste, incohérente et inefficace »

>Santé-social-Les associations de malades scandalisées par la nouvelle taxe sur les complémentaires

>Bernard Thibault : "La taxe sur les mutuelles risque d’accroître les inégalités de santé"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article