L’Hôpital de Guémené-sur-Scorff va-t-il être contraint à la fermeture ?

Publié le par sphab/cgt & associés

L’Hôpital

de Guémené-sur-Scorff

va-t-il être contraint à la fermeture ?

LA CGT (couleur) 

 

Appel de l'Union Locale des syndicats CGT de Pontivy

 

 

La situation de l’Hôpital de Guémené-sur-Scorff est extrêmement préoccupante.

 

Cet établissement est en effet l’objet d’un « avis défavorable au maintien en exploitation » par la commission de sécurité de l’arrondissement de Pontivy. Pour la Sous-préfecture « la question de la fermeture administrative de l’Hôpital se pose ». C’est la première fois en un demi-siècle de visites.

 

Lors de sa  réunion en sous-préfecture le 8 juillet 2011 la commission de sécurité de l’arrondissement de Pontivy a constaté en particulier l’absence de stabilité au feu une heure de la structure et des planchers, et craint  en cas de départ de feu un effondrement en chaîne de la structure (charpente sur plancher, plancher sur plancher).

 

Elle a donc prescrit la mise en sécurité immédiate de l’établissement par notamment:

1. la mise en place d’une équipe de surveillance 24h/24 (coût estimé 55.000 € /mois),

2. le remplacement des systèmes d’alarme (les Systèmes de Sécurité Incendie)

3. la mise en œuvre d’un plan de mise en sécurité avec échéancier de travaux.

 

L’équipe de sécurité est en place depuis le 5 août 2011et les travaux sont en cours. Le coût de l’équipe de sécurité s’élève à 330.000 € pour les six premiers mois, celui des  travaux  est estimé à 370.000 € HT .Ces sommes n’étaient pas prévues au budget et à ce jour aucune rallonge n’est annoncée.

 

Comment sans une aide financière immédiate de  l’ARS de Bretagne et du Conseil général du Morbihan  l’Hôpital de Guémené-sur-Scorff pourra-t-il payer l’équipe de sécurité, réaliser les travaux et obtenir la levée de l’avis défavorable au maintien en exploitation ?

 

Comment sans un accord entre les communes de Guémené et de Locmalo redessinant la frontière intercommunale sera-t-il possible de trouver un terrain suffisamment vaste permettant  la construction d’un hôpital neuf accueillant toutes les activités actuelles voire de nouvelles (ex-un accueil de jour) ?

 

Comment rendre durablement  l’Hôpital de Guémené-sur-Scorff conforme aux normes actuelles de sécurité et de confort sans une reconstruction totale sur un site voisin, seule solution permettant d’éviter tout transfert des résidents et des patients à l’hôpital désaffecté de Pontivy sous couvert de travaux ou d’insécurité ?

 

L’Union Locale des Syndicats CGT invite les usagers, leurs proches, la population et tous les élus concernés à se mobiliser et à participer à une

 

 


Réunion d’informations et d’échanges 

Petite salle polyvalente

Rue Jean Feuillet - Guémené-sur-Scorff

Jeudi 29 septembre 2011-18 heures

 

 


 

 

Ensemble,

défendons notre hôpital ! 

 

 

 

 

Pontivy le 19/09/2011

 

 


source:union locale cgt de pontivy

Commenter cet article

Pennober joelle 18/10/2011 18:08


La cgt du chba est très semsible au courrier adressé au ministère. La cgt dans son ensemble défend les hôpitaux de proximité. Il est tout a fait anormal de facturer le désengagement de l'état et
les restrictions budgetaires aux résidents de ces structures. Pourquoi cet hôpital n'a-t-il pas été entretenu correctement et régulièrement? Dans le cas ou c'est à l'établissement de financer cette
remise en conformité, sans aide de l'état cela pose un soucis financier Ce problème est en aucun cas le fait des utilisateurs,ni du personnel. Notre gouvernement ne pense qu'au gain, il faut que
cela rapporte. Mais que deviendrons toutes ces personnes qui ne pourront pas payer?