Caudan (56). Suspicion de maltraitance à l'Ehpad de Kergoff

Publié le par sphab/cgt & associés

Caudan (56).

Suspicion de maltraitance à l'Ehpad de Kergoff

 

L'agence régionale de santé suspecte des actes de maltraitance sur des résidants dans un Ehpad de Caudan. Il s'agirait d'insultes proférées par un aide-soignant.

L'Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Kergoff, à Caudan, est dans le collimateur de l'Agence régionale de santé qui suspecte des actes de maltraitance sur les résidants. «À la suite de plusieurs lettres provenant de familles et d'associations, une enquête a été ouverte en décembre dernier par l'Agence régionale de santé», confirme le maire de Caudan, GérardFalquerho. Les familles et des membres du personnel, qui auraient relevé des dysfonctionnements, auraient ainsi signalé les actes de maltraitance par des courriers anonymes. Les faits remonteraient à l'an dernier et se seraient étalés sur plusieurs mois. Un aide-soignant, actuellement en arrêt maladie, est suspecté d'avoir insulté les résidants de la maison de retraite. Pour Gérard Falquerho, il s'agit là de «maltraitances verbales»: l'employé aurait, à plusieurs reprises, «proféré des insultes envers les résidants».

La directrice mutée

Le rapport d'enquête de l'ARS sera bientôt remis au procureur de la République de Lorient. Aucune plainte n'a pour le moment été déposée. La directrice de l'établissement, injoignable, «a été mutée dans une autre structure», selon le maire de Caudan. C'est sa collègue de Port-Louis qui assure la direction par intérim de l'établissement. L'Ehpad de Kergoff dispose d'une capacité d'accueil de 58lits, qui devrait bientôt être portée à 72, après l'achèvement de travaux en cours. L'établissement public, créé en 1964, est géré par le CCAS de ville.

 

 

 


source: letelegramme.com (samedi 11 juin 2011)



Commenter cet article